Centre de thérapie manuelle

Actualités santé

Tous les mois, une question santé en lien avec nos pratiques et les métiers de kinésithérapeutes,
ostéopathes, acuponcteurs au Luxembourg.

La bronchiolite chez le bébé
La bronchiolite chez le bébé
La bronchiolite chez le bébé

La bronchiolite chez le bébé

Quels sont les symptômes et les traitements ? À quel moment y a-t-il urgence ?


Qu'est-ce que la bronchiolite ? 

La bronchiolite est une maladie contagieuse causée par un virus. Il s’agit d’une inflammation aigüe des bronchioles (petites bronches) qui donne lieu a une détresse respiratoire. Elle se manifeste en période hivernale, essentiellement d’octobre à février. Elle touche essentiellement les enfants de moins de 2 ans. La plupart des enfants hospitalisés pour cette raison ont moins de 6 mois. 

Quels sont les symptômes ? 

La bronchiolite débute par un simple rhume puis celui-ci s’aggrave rapidement.

- Le bébé présente des signes de difficultés respiratoires.

- Il boit difficilement.

- Sa toux devient sèche puis de plus en plus grasse et encombrée.

- La respiration peut être sifflante.

- Une fièvre modérée, une fatigue et un épuisement peuvent apparaitre chez l’enfant. 

Généralement, la gène respiratoire s’installe en profondeur chez les enfants de moins de un an. Il faut donc la prendre au sérieux et consulter un médecin au plus vite. Si la bronchiolite est prise en charge suffisamment tôt, l’enfant ne devra pas aller à l’hôpital.

Quel est le traitement ? 

Le principal traitement repose principalement sur le lavage et le mouchage de nez et la surveillance accrue de l'enfant. Il s'agit d’instiller du sérum dans les narines pour évacuer les sécrétions nasales. Objectif : optimiser la respiration du nourrisson et le soulager. C’est désagréable pour l’enfant mais totalement indolore.

Dans la plupart des cas, la bronchiolite se guérit en 5 à 10 jours environ.

Il est conseillé aussi de ne pas utiliser d’antitussifs. La toux est l’antidote naturel de l’enfant pour se dégager de manière autonome des sécrétions. Quand il tousse c’est bon signe. Quand il ne tousse pas/plus mais qu’il respire difficilement, c’est mauvais signe.

Pas d’antibiotique (sauf en cas d’infection), de corticoïdes ni de bronchodilatateurs non plus. 

Et en cas d’urgence ? 

L'hospitalisation peut s'imposer si le nourrisson a moins de 3 mois ou qu'il souffre d'une pathologie. Les signes suivants doivent vous alerter : le bébé a du mal à respirer, ne s'alimente plus, vomit systématiquement, a des diarrhées, ne dort plus… Dans tous ces cas, vous devez l'emmener aux urgences. 

Faut-il faire de la kiné-respiratoire ?

Selon la gravité de la situation et l'approche médicale, le médecin prescrit ou pas au bébé des séances de kiné-respiratoire. Ces séances, menée avec délicatesse et douceur, consistent en des manipulations et des exercices maitrisés dont le but est de faciliter la respiration et l'expectoration chez l'enfant.  

Besoin de plus d'information sur nos pratiques ? 

Contactez un de nos spécialistes >


Voir toutes les actualités

BACK